Conférence l’émotion, le corps, la santé

conférence ostéopathie émotion nantes

Comment les émotions vivent-elles en nous et en quoi peuvent- elles fragiliser notre santé?

Mon parcours de kinésithérapeute puis d’ostéopathe, ma pratique du yoga et de la méditation ainsi que mes recherches depuis 15 ans autour du lien corps-esprit m’amènent aujourd’hui à vous proposer cette conférence. Elle est la synthèse de ce cheminement au contact des patients, des recherches personnelles et lors des nombreux stages et pratique de techniques psycho-corporelles.

Dans une société qui a longtemps considérée le corps comme une machine au service de « l’intelligence supérieure » de la raison et du mental, il m’apparaît important de replacer le corps dans sa qualité vivante, incarnée et de le considérer doué de conscience. La relation des émotions au corps s’inscrit dans cette vision.

Cette conférence a pour but d’éclairer la relation entre les émotions et le corps: De quelle manière l’accueille et la gestion de nos émotions impactent-ils notre santé physique et psycho-émotionnelle?

Un exemple d’exercices pour prendre soin de votre dos

Je vous propose une série d’exercices qui permettent de mobiliser la colonne, pour vous entretenir ou vous assouplir. Elle viendra très bien compléter votre séance d’ostéopathie pour faire perdurer et même aller plus profondément dans les bénéfices obtenus en terme de bien être corporel et d’aisance à vous mettre en mouvement librement. Je vous renvoi à cet article pour mieux comprendre ceci.

Je reste disponible pour tout complément d’informations.

Bonne santé!

 

Je vous propose quelques conseils:

  • Tous les exercices doivent être être réalisés de façon respectueuse de votre corps et donc de vous-mêmes. Il ne sert à rien de forcer, de se faire mal, c’est un stress pour votre corps. Pour cela il y a un indicateur:
  • La respiration: inspirez et expirez profondément (sans forcer) durant toute la durée de la posture. Attention donc aux apnées durant l’exercice et pour cela:
  • Maintenez une attention à votre pratique: restez autant qu’il vous est possible en contact avec vous-mêmes et donc à votre corps. Observez, développez une attitude de curieuse bienveillance.
  • Prendre un peu de temps entre les postures pour ressentir en vous le bénéfice de celles-ci.
  • C’est la régularité qui amènera les bénéfices donc il vaut mieux quelques minutes tous les jours que 1 heure tous les mois.

 

 

1- Assouplissement en extension des hanches et de la colonne, tonification des muscles dorsaux.

images5

Partir de la position allongée sur le dos, genoux fléchis, les bras le long du corps.

Sur une inspiration, levez le bassin.

Tenez 3 à 5 cycles respiratoires (1 inspiration et 1 expiration profondes).

 

2- Assouplissement en flexion des hanches et des lombaires.

pavana_muktasana

 

Enchaînez en ramenant soit les deux genoux vers la poitrine, soit 1 seul puis l’autre sur 3 à 5 cycles respiratoires.

Alternez 3 fois les postures 1 puis 2.

 

3- Rotation globale des hanches et de la colonne.

Selon votre souplesse, vous pouvez choisir la posture 3a ou 3b.

a-

supine twist

Partez de la position allongée sur le dos, genoux fléchis, bras en croix.

Inspirez puis expirez en « laissant tomber » les genoux sur un côté tout en gardant les épaules sur le sol.

Restez dans la posture 3 à 5 cycles respiratoires.

Sur une inspiration remontez puis redescendez de l’autre côté en expirant.

Vous pouvez réaliser cette posture 3 fois de chaque côté.

 

b-

Best reclined spinal twist on A Year Of Natural Health Beauty Tip 47 Twist To Help Digestion

Partez de la position allongée sur le dos, jambes tendues.

Fléchissez le genou droit et déposez le pied droit à l’extérieur du genou gauche.

Inspirez puis expirez en laissant tomber le genou droit du côté gauche tout en gardant les épaules au sol.

Maintenez la posture en vous aidant de votre main gauche pour aller doucement plus loin.

Maintenez la posture 3 à 5 cycles respiratoires. Inspirez et ramenez le genou dans la position de départ.

Changez de côté.

Répétez 3 fois de chaque côté

 

4- Etirement du psoas

Psoas ostéopathie yoga nantes

Partez de le position dite « chevalier servant »: à genoux, amenez un pied en avant.

! Le plus important!: basculez le bassin vers l’arrière (comme si vous vouliez rentrer votre ventre avec cette bascule. C’est un mouvement du bassin identique à celui que vous feriez si vous vouliez écraser le bas de votre dos contre le sol en position allongée).

Maintenez cette bascule et avancez vers l’avant jusqu’à sentir une mise en tension en avant de votre hanche (et de votre cuisse éventuellement). Si vous sentez votre dos se creuser, basculez à nouveau vers l’arrière, vous pourrez alors sentir une mise en tension différente du groupe musculaire.Soyez attentif à cette bascule pour mieux cibler le psoas.

Maintenir 3 à 5 cycles respiratoires puis changer de côté.

Répéter 3 fois de chaque côté.

 

5- Allongement global

images4

Partez d’une position assise sur une chaise (elle n’est pas représentée ici).

Joignez les deux mains devant vous.

Inspirez en montez les mains au dessus de la tête.

A chaque inspiration allez doucement plus loin puis sur l’expiration, relâchez sans perdre le bénéfice de l’allongement.

Tenez 3 à 5 cycles respiratoires. Redescendre en expirant.

Répétez 3 fois.

 

6- Etirement de la chaîne musculaire postérieureimages3

Venez coller le bassin contre un mur, les membres inférieurs à l’équerre.

Bien tendre les genoux (si c’est vraiment trop dur, il est possible de prendre un peu de distance entre le mur et le bassin. Attention à ne pas décoller les fesses).

Tirez les talons vers le haut, ramenez les pointes de pied, allongez la colonne  depuis le somment du crâne).

Tenez quelques minutes en vous relâchant et en respirant profondément.

 

7- Relaxation

 

Relaxation ostéopathe nantes

 

Prenez quelques minutes pour sentir votre corps après cette série.

Observez votre respiration, vos sensations, les zones détendues, celles qui le sont moins sans vouloir rien changer.

Observez avec « une curieuse bienveillance ».

 

La motricité libre, c’est quoi?

Chaque enfant à son rythme propre dans l’acquisition des capacités motrices, celui-ci respectant la maturation progressive de son système nerveux.

L’enfant va s’épanouir naturellement lorsqu’il aura la possibilité d’explorer par lui même son corps et son environnement. En tant que parents, il apparaît alors pertinent de pouvoir se mettre à l’écoute de son rythme, de ses besoins du moment et y répondre par une aide adaptée à ce que l’enfant nous montre au cours de son évolution.

Les fondations de la confiance en soi se construisent alors et l’enfant peut s’ appuyer sur celles-ci pour poursuivre encore ses explorations.

Que de belles découvertes s’offrent encore et encore à lui!!

 

Je suis donc je me sens

 

 

Il nous a été transmis une interprétation d’une citation de Descartes qui s’est transformé à travers les générations en « Je pense donc je suis ». Cette interprétation a baigné l’inconscient collectif de l’occident et a peut-être participé à donner la primauté au processus réflexif dans la compréhension de nous-mêmes. C’est aussi le parti pris de certaines psychothérapies et psychanalyses. Ce processus va alors permettre une prise de conscience, une analyse et une compréhension des nœuds de souffrance de notre histoire et notamment à travers de cela, une plus profonde compréhension de nous-mêmes. On donne du sens pour mettre en lumière et ordonner les événements dont l’empreinte ressurgit dans notre vie actuelle.

En complémentarité du processus réflexif, existe le processus sensitif qui s’appuie sur la perception de soi-même au moyen du ressenti corporel. Il s’agit d’observer une transition progressive vers la perception de notre intériorité et expérimenter notre corps plus comme une source d’informations qu’un objet à notre service.

Il est le siège du vécu et du ressenti de nos émotions, sentiments et perceptions du monde. Développer la capacité de les écouter en rentrant en contact avec les sensations de son corps nous aide alors à percevoir plus clairement nos besoins. Affiner la qualité de présence à nos différents sens permet de vivre plus pleinement et intensément nos expériences de vie.

 

Dans la tradition indienne et plus largement orientale, le clivage corps-esprit est une illusion. Il n’existe pas en tant que tel une suprématie du cerveau sur le corps, du mental et du processus réflexif sur l’intelligence du corps.

Pour les médecines chinoise et indienne, les émotions et notre rapport à notre environnement se vivent dans le corps. Un déséquilibre peut survenir entre ce que notre corps exprime et ce que la tête impose. S’il persiste et/ou se répète, alors une tension apparaît, conséquence du conflit intérieur qui se joue.

Dans certaines thérapies psycho-corporelles occidentales, cette sensibilité du corps (ou « felt sense ») est utilisée pour soutenir la thérapie. C’est le cas -entres autres- du Somatic Experiencing, du Focusing et de l’Integral Somatic Psychotherapy.

Dans les années 50-60, Eugène Gendlin, le fondateur du Focusing se questionne sur les raisons pour lesquelles certaines personnes avancent plus vite que d’autres durant leur thérapie. Il réalise et visionne des centaines d’heures de séances et observe que les patients posant eux-mêmes des mots sur leurs ressentis corporels vivent une progression et un accès à la résilience plus rapides. Il continue alors ses recherches et met en place progressivement un « protocole » qui permet de passer de la perception et identification de la sensation corporelle à sa libération lorsque celle-ci est désagréable (ce qui est souvent le cas lorsque l’on vient en contact avec une souffrance).

Le protocole du Somatic Experiencing diffère quelque peu mais la fondation reste la même.

Le modèle de l’ISP s’appuie lui sur le fait qu’après avoir mis en relation la sensation corporelle et l’émotion, on lui donne plus de place dans le corps pour mieux la tolérer.

Dans ces trois thérapies, la perception du corps est un aspect essentiel du travail sur soi.

La méditation permet de prendre un temps pour venir en contact avec soi-même, se percevoir tel que l’on est à travers tout le panel des sensations qui cohabitent. On accueille ce qui est, sa beauté et ses imperfections. On se découvre avec curiosité et sincérité. On développe une capacité de présence qui en diminuant les ruminations du mental permet une disponibilité plus grande au monde.

L’intégration par la pratique de la méditation permet de faire émerger progressivement un sentiment de cohérence et d’harmonie perceptible dans votre vie.

L’ostéopathie biodynamique: qu’est ce que c’est?

Bonjour,

Je vous partage aujourd’hui une vidéo d’un confrère anglophone qui présente l’approche biodynamique en ostéopathie. Je continue à me former régulièrement en France et à l’étranger à cette orientation de pratique qui est efficace, profonde tout en restant très douce.

Je vous laisse donc découvrir (pour ceux qui parlent l’anglais). Je reste disponible si vous aviez des questions à ce sujet.

Bonne découverte et bonne Santé!